jeddah.jpg

Djeddah

Djeddah est la deuxième ville d'Arabie Saoudite et un grand centre de commerce, située sur les bords de la mer Rouge.

Si vous souhaitez faire hijra à Djeddah en Arabie Saoudite (ou bien La Mecque, Medine, Riyad etc.), n'hésitez pas à poser vos questions sur le forum dédié à la communauté des musulmans expatriés !

Pour aller plus loin, sachez que vous pouvez recevoir notre kit Muslim Expat directement à la maison ! Un coffret complet dédié à l'expatriation des musulmans et qui boost votre projet en vous faisant gagner beaucoup de temps sur vos démarches administratives !

Djeddah est considérée comme la porte des lieux saints de La Mecque et de Médine depuis 647 lorsque le calife Othmân ibn Affân transforme ce qui était un petit village de pêcheurs en place stratégique pour le commerce maritime et le transport des fidèles venus effectuer le pèlerinage. La partie ancienne de la ville est classée au Patrimoine Mondial de l'UNESCO depuis 2014 sous la dénomination "Ville historique de Djeddah, la porte de La Mecque".

Djeddah est le siège d'institutions islamiques à l'instar de l'Organisation de la Coopération Islamique (OCI) et de la Banque Islamique de Développement. La ville dispose d'un port et d'un aéroport international pour l'accueil des pèlerins en route pour les lieux saints. Jusque dans les années 1950, le principal revenu économique de Djeddah était basé sur le droit de douane imposé aux pèlerins et aux marchandises. La ville connaît une très forte croissance à partir des années 1970 tout comme le reste du pays depuis que l'exploitation du pétrole s’est intensifiée. 70% de la marchandise qui entre dans le pays par voie maritime transite par le port de Djeddah, ce qui en fait le port le plus important du pays.

De nombreuses mosquées historiques sont présentes dans le quartier d'Al Balad. La Mosquée d'Othmân ibn Affân, située dans le quartier Al Mazloom, est surnommée la mosquée d'ébène car deux poteaux d'ébène soutiennent sa structure. Elle dispose d’un minaret construit au cours du 15ème siècle. Les Mosquées Akash et Al Mem'ar, construites au 14ème siècle, sont toujours en activité grâce aux dons des fidèles. La Mosquée Al Rahma, construite en 1985 dans le district d'Al Shatti du quartier d'Al Balad, occupe une superficie de 1670 m² dont une partie se trouve sur pilotis au dessus de la mer, et peut accueillir plus de 300 fidèles. La Mosquée Al Pacha, située à Haret Al-Sham, a été construite par un pacha turc, Baker, qui sera nommé chef de Djeddah en 1735. Cette mosquée est dotée d'un style particulier de minaret qui en fait un monument archéologique de la ville. Le vieux minaret est resté ainsi jusqu'en 1978 lorsqu’il fut démoli et remplacé par un nouveau minaret.

La Mosquée du Roi Fahd, construite en 1986, est connue pour son architecture typiquement marocaine et disparate des autres mosquées du royaume saoudien. La Mosquée du Roi Saoud est la plus grande mosquée de Djeddah. Construite en 1987, elle couvre une superficie de 9700 m². Parmi ses nombreux dômes, le plus grand a une envergure de 20 mètres et atteint une hauteur de 42 mètres.