cairo.jpg

Le Caire

Le Caire est la capitale de l'Égypte et la plus grande ville d'Afrique et du Moyen-Orient. Elle est située au bord du Nil ainsi que sur quelques îles adjacentes au Nord du pays. On la surnomme

À l'ouest se trouvent la ville de Gizeh et sa nécropole antique de Memphis sur le plateau de Gizeh, avec ses trois grandes pyramides dont la grande pyramide de Khéops. Au sud, se trouve le site de l'antique ville égyptienne de Memphis.

L'économie du Caire

Dotée d’importants pôles d’industries traditionnelles (sidérurgie, automobile et textile), la ville s’est adaptée dans la seconde moitié du 20ème siècle aux secteurs de pointe et aux nouvelles technologies : aéronautique, électronique et chimie.

Le Caire représente environ 22% de l'économie égyptienne. La majorité du commerce de la nation y est générée ou passe par la ville. La grande majorité des maisons d'édition et des médias et presque tous les studios de cinéma y sont présents, de même que la moitié des lits d'hôpitaux et des universités du pays. Cela a alimenté la construction rapide de la ville. Un bâtiment sur cinq a moins de 15 ans.

L'industrie automobile semble être bien présente aux alentours de la capitale, on retrouve de grands groupes : Arab American Vehicles Company, Egyptian Light Transport Manufacturing Company, Ghabbour Group (Fuso, Hyundai et Volvo), MCV Corporate Group (Daimler AG), Mod Car, Seoudi Group (Nissan), El-Mashreq (Alfa Romeo et Fiat), Speranza (anciennement Daewoo Motors Egypt), General Motors Egypt.

L'Islam au Caire

Les monuments islamiques d’Égypte sont presque entièrement concentrés au Caire. Ils sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1979.

Les Fatimides dotèrent Le Caire de nombreuses mosquées. Après eux, les sultans Mamelouks continuèrent d’en ériger d’autres ainsi que de nombreuses écoles coraniques.

Le Caire abrite l'une des plus grandes concentrations de monuments historiques d'architecture islamique au monde. Les zones autour de la vieille ville fortifiée et de la citadelle sont caractérisées par des centaines de mosquées, tombeaux, madrasas, demeures, caravansérails et fortifications datant de l’ère islamique. C'est également l'emplacement de plusieurs sanctuaires religieux importants tels que la Mosquée Al-Hussein, le mausolée de l'Imam Al-Shafi'i (fondateur du madhhab Shafi'i, une des principales écoles de pensée dans la jurisprudence islamique sunnite), le tombeau de Sayyida Ruqayya, la Mosquée Sayyida Nafisa et d’autres.

La première mosquée en Égypte a été la Mosquée Amr ibn Al-As, située dans ce qui était autrefois Fustat, le premier établissement arabo-musulman de la région. Cependant, la mosquée d'Ibn Tulun est la plus ancienne mosquée qui conserve encore sa forme d'origine et constitue un exemple rare d'architecture abbasside de la période classique de la civilisation islamique. Elle a été construite entre 876 et 879 dans un style inspiré de la capitale abbasside de Samarra en Irak. C'est l'une des plus grandes mosquées du Caire et elle est souvent citée comme l'une des plus belles.

L'une des institutions les plus importantes et les plus durables fondées à l'époque Fatimide est la Mosquée Al Azhar, fondée en 970 de notre ère, qui rivalise avec le Qarawiyyin de Fès pour le titre de plus ancienne université du monde. Aujourd'hui, l'Université Al-Azhar est le plus important centre d'apprentissage islamique au monde et l'une des plus grandes universités d'Égypte, avec des campus dans tout le pays.