russia.jpg

Russie

Pages annexes



Villes de Russie



La Russie est de loin le plus grand pays du monde par sa superficie, couvrant plus du huitième de la superficie terrestre et le neuvième le plus peuplé, avec environ 146,79 millions de personnes en 2019, incluant la Crimée. Le pays a la particularité de s'étendre sur deux continents, l'Europe et l'Asie.

Si vous souhaitez vous expatrier en Russie, n'hésitez pas à poser vos questions sur le forum dédié à la communauté des musulmans expatriés !

Pour aller plus loin, sachez que vous pouvez recevoir notre kit Muslim Expat directement à la maison ! Un coffret complet dédié à l'expatriation des musulmans et qui boost votre projet en vous faisant gagner beaucoup de temps sur vos démarches administratives !

Économie de la Russie

La Russie a une économie mixte à revenu moyen supérieur, dotée d’énormes ressources naturelles, notamment de pétrole et de gaz naturel. Le pays possède la 12 ème économie mondiale en termes de PIB nominal et la 6 ème en termes de parité de pouvoir d'achat (PPA). Depuis le début du XXIe siècle, une consommation intérieure accrue et une stabilité politique accrue ont stimulé la croissance économique en Russie. Le pays a terminé l'année 2008 avec une neuvième année consécutive de croissance, mais celle-ci a ralenti avec la baisse des prix du pétrole et du gaz. Son économie est marquée par le poids des industries extractives : gaz naturel (1er producteur et exportateur mondial), pétrole, charbon (6 ème pays producteur), métaux non ferreux.

Le pétrole, le gaz naturel, les métaux et le bois représentent plus de 80% des exportations russes à l'étranger. Les recettes d'exportation de pétrole ont permis à la Russie d'augmenter ses réserves de change de 12 milliards de dollars en 1999 à 597,3 milliards de dollars en août 2008. En 2012, le secteur pétrolier et gazier représentait 16% du PIB, 52% des recettes du budget fédéral et plus de 80% du total des exportations. En avril 2017, les réserves de change en Russie étaient tombées à 332 milliards de dollars. La libéralisation de l’économie a accentué un phénomène qu’avait jusqu’à présent contrebalancé le régime socialiste. La richesse s’est plutôt concentrée au cours de la décennie dans quelques régions favorisées : Moscou et Saint-Pétersbourg, les régions sibériennes où sont situées les gisements d’hydrocarbures et quelques régions industrielles (Tatarstan, Iekaterinbourg, Samara, etc.). À noter que la ville de Moscou concentre à elle seule 22 % du PIB russe.

La Russie est le premier exportateur mondial d’armes (avions de chasse, sous-marins, etc.). Quant à son industrie légère, le pays a vu ses parts de marché fondre sur le marché national. Le phénomène touche également des industries de pointe comme la construction aéronautique.

Officiellement, environ 20 à 25% de la population russe appartient à la classe moyenne. Cependant, certains économistes et sociologues pensent que ce chiffre est gonflé et que la fraction réelle est d'environ 7%. Après que les États-Unis, l'Union Européenne et d'autres pays eurent imposé des sanctions économiques après l'annexion de la Crimée et l'effondrement des prix du pétrole, la proportion de la classe moyenne pourrait fortement diminuer dans les années à venir.

Il est également bon de savoir qu'en 2006, la Russie a remboursé la majeure partie de ses dettes auparavant massives, ce qui lui confère l'une des dettes extérieures les plus faibles des principales économies. Le Fonds de stabilisation a aidé la Russie à sortir de la crise financière mondiale dans un état bien meilleur que celui prévu par de nombreux experts. Selon Bloomberg, la Russie est considérée comme très en avance sur son développement économique, avec une longue tradition d'éducation, de science et d'industrie. La proportion de diplômés de l'enseignement supérieur est plus élevée dans le pays que dans n'importe quel autre pays eurasien.

L'Islam en Russie

L'islam en Russie est la deuxième religion la plus professée de la nation. Selon une enquête nationale menée en 2012, les musulmans en Russie représentaient 9,400,000 personnes, soit 6,5% de la population totale. Cependant, les populations de deux sujets fédéraux à majorité islamique n'ont pas été interrogées en raison de troubles sociaux, qui totalisaient près de 2 millions d'habitants, à savoir la Tchétchénie et l'Ingouchie, de sorte que le nombre total de musulmans pourrait être plus important.

Reconnu légalement par la loi et par les dirigeants politiques russes comme l'une des religions traditionnelles de la Russie, l'islam fait partie du patrimoine historique russe et est subventionné par le gouvernement russe.