rania-muslim-expat-australia.jpg

La qualité de vie et la beauté naturelle inégalée de l’Australie en font la destination idéale pour vous qui rêvez de changer de vie. Et les australiens sont fiers de leur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Avec une économie en croissance constante et un faible taux de chômage (environ 5%), l'Australie est un endroit sûr pour trouver un nouvel emploi. Y vivre signifie donc s'ouvrir à de nombreuses opportunités, de par sa jeunesse, son environnement multiculturel et son ouverture aux autres nations.

L'Australie est une société multiculturelle avec 43% des australiens nés à l'étranger ou avec un parent né à l'étranger. Chaque année, les "walabies" fêtent leur diversité lors de la Journée de l'Harmonie (qui a lieu tous les 21 mars).

Les australiens ont aussi la réputation d’être décontractés et très amicaux. Dans les villes australiennes les gens sont beaucoup plus susceptibles de vous filer un coup de main ou vous renseigner que dans les autres villes du monde. De plus le taux de criminalité est relativement faible, ce qui est un atout majeur en termes de sérénité.

Avec un des systèmes de santé les plus efficaces au monde, le régime d'assurance maladie universel Medicare fournit une couverture santé de base à tous les australiens.

Le pays des kangourous possède une grande variété de sites naturels magnifiques. L'Australie est un pays si vaste que vous pouvez passer toutes vos vacances à l'explorer. Les voyages intérieurs ont tout pour plaire : il y a des plages de sable doré avec de l'eau limpide, des forêts tropicales humides, des déserts arides et des montagnes enneigées. De plus, l'Australie compte plus de 500 parcs nationaux et 14 zones du patrimoine mondial. À noter également que l'Australie offre un climat tempéré avec un temps doux toute l'année et un grand nombre de jours d'ensoleillement.

L'Australie a un nombre impressionnant d'options pour les étudiants internationaux avec plus de 1 200 établissements et 22 000 cours au choix. Ce qui en fait le troisième plus grand nombre d'étudiants internationaux au monde derrière le Royaume-Uni et les États-Unis.

Pour vous, Muslim Expat a interrogé Rania, qui nous parle de son séjour en Australie...

Salam alaykum, présente-toi s'il te plaît...

Alaykoum Salam, je m'appelle Rania, j'ai 25 ans (l'année 2020 ne compte pas - rire), je suis franco-algérienne et j'aime beaucoup voyager !

Peux-tu nous en dire plus sur ton cursus scolaire ?

Alors j’ai fait mes études de commerce international justement pour pouvoir voyager (j'ai choisi cette filière uniquement pour l'intitulé « international » - rire). J'ai ensuite fait pas mal de formation dans le marketing digital justement pour me spécialiser et avoir un métier un peu « passe-partout ».

Pourquoi as-tu quitté la France ?

La première fois que je suis partie à l'étranger c'était pour un stage à Londres et j'ai adoré ! Et de là j'ai pris goût à la vie d’expatriation. Juste après mon diplôme en 2017, j'ai travaillé à Lisbonne, et ensuite sur un coup de tête je me suis dit pourquoi pas l'Australie, si je n'y vais pas maintenant je n'irais jamais du coup je suis arrivée en Australie…

Comment as-tu fait pour obtenir ton visa ?

Le visa pour l'Australie se fait en ligne, j'ai dû remplir un formulaire sur le site du gouvernement australien et 10 minutes après avoir payé (environ 300 euros) j'avais reçu un email avec mon visa. C'est super simple et rapide ! Il faut juste faire attention lors de la demande de visa de bien aller sur le site officiel du gouvernement australien car il y a beaucoup de sites arnaques.

Parle-nous de ton métier là-bas et comment ça se passe au travail ?

Je n'avais pas de métier fixe (rire), en fait j'évitais tout ce qui ressemblait à de la stabilité.

L'Australie étant l'Eldorado du travail, j'ai fait des métiers que jamais je n’aurais pensé faire comme de la construction, professeur de français, paysagiste, la cueillette des fruits ou encore Uber en vélo électrique (mon métier préféré car je faisais du sport et je visitais en même temps !).

En général mes collègues étaient pour la plupart des expatriés avec le même visa que moi PVT (Programme Vacances Travail).

J'ai rencontré des personnes incroyables venant de partout !

Comment as-tu trouvé tes différents jobs là-bas ?

Le travail en général c'était du bouche à oreille, étant assez sociable ça a été très facile pour moi de trouver. Sinon il y a beaucoup d'agences d’intérim, de sites internet (comme Gumtree, Jobaboard ) ou encore des « hostels » (auberge de jeunesse) qui vous proposent du travail.

Après il y a un très bon groupe sur Facebook : les musulmans en Australie, les français en Australie ou encore jobs backpackers etc. il y en a beaucoup trop pour tous les énumérer !

Un petit mot sur le marché de l'emploi en Australie ?

L'Australie est l'eldorado du travail dans quasiment tous les domaines, mais surtout les métiers manuels !

Comment se passe le démarrage d'un business là-bas ?

C'est très simple ! Il suffit de créer une sorte de SIRET (ABN sur le site ABN) ça se fait en ligne en 30 minutes. Pour cela il faut le passeport, un TFN (une sorte d'immatricule – sécurité sociale - attribuée à chaque citoyen, vous devez le faire tout de suite à votre arrivée pour pouvoir travailler) et voilà !

Comment as-tu fait pour ouvrir un compte bancaire australien ?

Easy aussi ! Je suis allée à la banque Westpac et j'ai ouvert un compte en 5 minutes, il faut le TFN (immatricule), une adresse pour recevoir votre carte bancaire et votre passeport. J'ai choisi Westpac car elle est gratuite la première année, et elle était à deux pas de là où je logeais.

Comment as-tu trouvé ton logement là-bas ?

Al hamdoullah j'ai eu beaucoup de chance pour les logements, je ne logeais que dans des hostels mais à chaque fois je tombais dans des chambres doubles, dans lesquelles j'étais toute seule ou avec une amie.

Sinon niveau logement le meilleur allié encore une fois ce sera le bouche à oreille, il y a également des agences et les groupes Facebook pour ça.

Comment ça se passe pour la conduite version australienne ?

La galère : la conduite est comme en Angleterre tous est inversé. Il faut avoir le permis international (que vous demandez avant de venir en Australie). Les amendes sont très salées mieux vaut ne pas en avoir et les australiens sont plutôt vigilant au volant.

Petite anecdote : je n'ai pas de permis, du coup j'ai appris à conduire un scooter là-bas, ce qui est une mauvaise idée car maintenant il m'arrive, en vélo, de prendre les ronds-points à l'envers ! (rire)

Parle-nous du coût de la vie en Australie...

Alors j'ai fait pas mal de villes en Australie et la ville la plus chère serait Sydney. Mais contrairement aux préjugés ce n'est pas si cher que ça comparé aux salaires. Je me déplaçais généralement en vélo sauf le dimanche tous les transports étaient à 2 dollars AU pour visiter les environs de Sydney c'était parfait !

Pour le reste le salaire moyen est de 800 dollars AU par semaine et les dépenses (sorties et restaurants compris) sont d'environ 500$. Concernant et Perth et la Tasmanie le coût de la vie est beaucoup moins cher !

Et le shopping c'est comment là-bas ?

Le reste de mon salaire s'évaporait dans le shopping (rire), les prix sont beaucoup moins chers qu'en France pour un meilleur pouvoir d'achat. Ensuite étant une amoureuse des marchés, c'était le super bon plan pour les fruits et légumes.

Les quartiers sympas il y en a tellement et pour tous les goûts que ce soit pour Sydney, Melbourne, Perth ou la Tasmanie en général, on n’a pas le temps de s'ennuyer et il y a beaucoup trop de choses à voir (un peu trop même haha)

Parle-nous de la culture locale...

La culture australienne est plus une culture internationale selon moi, toutes les cultures et religions se mélangent. Exception faite pour les aborigènes qui sont très marginalisés à l'Ouest et quasi inexistant à l'Est du pays (les aborigènes sont comme les indiens d'Amérique, ce sont les premiers habitants d'Australie avant l'arrivée des anglais).

Mise à part cela le côté insolite au premier abord ce sont les animaux : kangourous dans les parcs en plein centre-ville, magnifiques perroquets dans les arbres, des oiseaux aux bruits de singes, des serpents dans les parcs, des araignées géantes... Et j'en passe ! (rire)

Qu'y a t-il à découvrir comme endroits sympas là-bas ?

Dès qu'on sort des villes tous les lieux sont à couper le souffle, j'aurais tout de même une préférence pour la Tasmanie entière : Wine Glass Bay, Cradle Mountain, Bay of Fire etc.

Y a t-il des mosquées là-bas ? Comment vivent les musulmans ? Est-ce que tu te sens plus libre de vivre ta religion ?

Oui il y avait des mosquées partout où j'ai été en Australie : Perth, Sydney, Tasmania et Melbourne. Il y a une forte communauté musulmane asiatique (notamment originaire de Malaisie et Indonésie) et libanaise aussi.

J'ai passé le ramadan à Perth dans l'Ouest, l'Université de Perth organisait dans ses locaux tous les soirs des repas pour les musulmans. Donc je pense que oui il est très facile de pratiquer son deen en Australie je dirais même qu'on est accepté et soutenu.

Quels sont les bons restaurants pour manger halal ?

En tant que végétarienne je ne consomme pas beaucoup de viande mais quasiment toute la viande est halal en Australie (dû à la forte exportation de viande vers les pays musulmans).

Mais mes spécialités préférées sont celles du Moyen-Orient. Il y en a énormément en Australie, je n'ai pas un restaurant en particulier à recommander car ils étaient tous bons !

Qu'est-ce que tu apprécies particulièrement là-bas ?

J'apprécie énormément la culture, le fait que ce soit très multiculturel, très ouvert et avec beaucoup de nature. Je pouvais, lors d'une balade, tomber sur un bout de paradis sans personne pour me déranger.

Y avait-il un mythe sur le pays avant que tu viennes ?

Non, car à part les koalas et les kangourous, je ne connaissais pas du tout l'Australie avant d'y aller je pensais même que la capitale était Sydney (en fait c’est Canberra !).

J'essaie de ne pas me renseigner sur un pays avant d'y aller pour pouvoir tout découvrir sur place et ne pas être déçue étant donné que je n'avais aucune attente du pays.

Conseils aux futurs arrivants pour trouver du travail, s'intégrer socialement, se faire un réseau, des amis etc. ?

Le meilleur conseil c'est d'arriver dans un hostel (une auberge) c'est le meilleur endroit pour rencontrer du monde, trouver du travail, trouver un logement et se faire un réseau.

As-tu une anecdote sympa sur ta ville à nous raconter ?

L'Australie est un pays immense (14 fois la France pour 22 millions d’habitants), mais cela n'empêche que pendant un an, chaque fois que je changeais de ville je revoyais les mêmes personnes, ou je rencontrais des personnes avec qui nous avions des amis en commun !

Autres choses : entre les 24 heures de vol et le décalage horaire de 12 heures… la première semaine en Australie je l'ai passé à dormir !

Cite-nous les 5 meilleures raisons de s'installer dans cette ville en tant que Muslim Expat...

Seulement cinq ? Mais c'est trop peu il y en a tellement !

1. Les paysages à couper le souffle

2. La pratique de la religion

3. L'ouverture d'esprit des habitants

4. Les salaires

5. Les koalas !!!

Quels sont les "PLUS" de l’Australie ?

Je n'ai pas encore choisi quelle est ma ville préférée : je dirais l'ouverture et la serviabilité des habitants, la météo (Perth est la ville où il fait le plus bon toute l'année) et les salaires qui ne sont absolument pas négligeables.

Quels sont les "MOINS" de l’Australie ?

Le seul moins c'est si vous ne parlez pas anglais, la vie sera moins simple mais il y aura toujours quelqu'un pour vous aider !

À part la famille et les amis, qu'est ce qui te manque le plus de ton pays de départ ?

Pas grand-chose, j'ai même réussi à trouver les tacos lyonnais à Sydney donc rien ne manquait ! (rire)

Merci beaucoup pour ton partage Rania !

Si comme Rania tu souhaites toi aussi partager ton expérience de vie à l'étranger, n'hésite pas à cliquer sur le lien suivant. Cela pourrait aider un grand nombre de personnes à faire hijra en Australie ou ailleurs.