hijra-expatriation.jpg
FAME BUSINESS

Quitter le pays où l’on vit pour aller vivre dans un autre pays, un pays où les opportunités professionnelles sont plus attractives, où le cadre de vie correspond plus à notre éthique, ou encore pour mieux vivre et pratiquer sa religion.

Tel est le cas pour les 250 millions d’expatriés à travers le monde (chiffre estimé selon l’étude Expat Insider). Dans un premier temps, que veut dire le terme "hijra" ? Est-ce obligatoire ? Une fois la définition établie, l’équipe de Muslim Expat vous donnera quelques conseils pour se préparer au grand départ. Et on vous dira aussi s'il faut partir pour la vie ou revenir.

La Hijra : Est-ce obligatoire ?

En Islam, la Hijra signifie l’abandon d’un lieu pour rejoindre une terre dite d’Islam. Faire la Hijra s’applique alors aux musulmans qui ont quitté un pays non-musulman pour rejoindre un pays musulman. On peut aussi quitter un pays où la religion musulmane n’est pas la principale pour un autre pays où l’Islam n’est pas majoritaire comme un français émigrant vers les États-Unis ou un russe qui choisit de s’installer en Thaïlande. Dans ce cas-là, on ne fait pas la Hijra mais on émigre, on s’expatrie, tout simplement.

Que dit l’Islam à propos de la Hijra ? D’après le Sheikh Ibn Uthaymin (qu'Allah l'agrée) si un croyant n’a pas les moyens de pratiquer sa religion dans un pays non-musulman, la Hijra devient obligatoire.

Et si les personnes musulmanes déménagent dans un pays non musulman ? Alors, dans ce cas, il y a deux conditions que les croyants doivent impérativement respecter. La première est d’être ferme dans ses convictions et dans sa religion, cela veut dire que la personne doive avoir assez de foi, assez de science pour rester dans le droit chemin. C’est ce qu’on demande tous quand on récite la Fatiha non ? {6. Guide-nous dans le droit chemin} Et la deuxième condition est de pouvoir pratiquer sa religion librement, sans gêne ni interdiction. Sans rentrer dans plus de détails ou dans un débat sans fin, la Hijra ou l’expatriation est un choix personnel. Chacun avise en fonction de sa situation. Al hamdulillah.

FAME BUSINESS

Comment faire la Hijra ?

Tout départ se prépare (tiens, ça rime !). Ok, alors par où commencer ?

Choisir la destination. Parmi les pays musulmans, il y a en bien un qui conviendrait le plus à la vie dont vous rêvez ? Pour ceux qui ont des origines venant de pays où l’Islam est la religion principale, le choix peut être plus simple ou facilité. Il se peut que cette catégorie de gens soit plus tentée de rejoindre la terre de leurs ancêtres mais ce n’est pas une généralité pour autant.

Et on va où quand on est converti ? Ou que notre pays d’origine n’est pas un pays musulman ? On va là où le vent nous mène, non ? Plus sérieusement, il est possible d’habiter dans un pays dont nous n’avons pas les origines, ni la nationalité, d’où l’avantage du statut d’expatrié. Là, votre choix déterminera si c’est une Hijra ou une expatriation.

Bon nombre de personnes pensent à partir que ce soit pour découvrir une autre culture, pour changer de vie, pour mieux pratiquer sa religion ou pour acquérir de nouvelles expériences professionnelles, mais la première chose à faire est d’en avoir sincèrement l’intention. Celui ou celle qui désire vraiment émigrer pour parfaire sa religion doit vraiment avoir cette intention dans le cœur. Ceci est plus qu’un conseil, c’est ce que nous souhaitons à tous ceux qui y pensent, tous ces gens qui s’imaginent vivre ailleurs que là où ils vivent actuellement.

Ensuite, la préparation. D’abord il est important de prendre toutes les informations dont on a besoin. Vous trouverez des tonnes d'informations utiles sur notre site. Renseignez-vous sur le cadre de vie, l’économie locale, les papiers à faire et à avoir, le logement, la nourriture, les opportunités d’emploi ou d’entreprendre, et très important : la place de la religion dans le pays. Toutes les informations sont prises ? C’est l’heure de programmer, de planifier son voyage, de préparer le terrain. C’est une étape primordiale, celle de trouver son lieu de vie, son travail, les commerces et infrastructures proches de l’habitation.

FAME BUSINESS

Quand tout est trouvé, il ne reste que les bagages à boucler et un billet aller simple à réserver pour… votre futur chez vous inshaAllah.

Partir pour rester ou pour revenir ?

Dire au revoir à la terre où l’on vit pour aller dire salam à la terre qui nous accueillera, voici comment on pourrait imager la Hijra. Certains se posent la question sur le fait de partir définitivement ou de partir temporairement.

Si l’on parle de Hijra, comme mentionné plus haut, on quitte un pays non-musulman pour rejoindre un pays qui l’est. Prenant en compte cette intention, il y a de fortes chances pour que le voyage soit définitif. Un retour ne serait donc pas à l’ordre du jour. Par contre, si l’on parle d’expatriation, un voyage où l’on n’est pas forcément candidat à vivre dans un pays musulman, le séjour peut être plus ou moins long, voire à durée indéterminée.

En moyenne, . 18% des expatriés dépasse le seuil des 5 années. Rares sont les voyages courts, qui durent moins d’un an (5%). Un tiers d’entre eux s’imagine qu’ils partiront jusqu’à la fin de leurs jours. Ils sont autant à ne pas savoir combien de temps durera leur séjour.

Beaucoup de paramètres sont à prendre en compte pour déterminer la durée d’une expatriation, et parfois même d’une Hijra.

L’équipe de Muslim Expat espère que vous prendrez les bonnes décisions pour atteindre vos objectifs. Et au fait, où iriez-vous si vous deviez faire une Hijra ? Faites-nous part de vos idées en commentaire.

FAME BUSINESS