entreprendre-a-l-etranger.jpg

Est-ce obligatoire de monter sa propre entreprise dans le pays où l’on vit ? La question est vite répondue. Partir à l’étranger pour entreprendre offre une multitude de perspectives. À ce propos, la team Muslim Expat ne se focalisera pas sur un secteur en particulier mais sur l’entrepreneuriat de façon globale. Pour bien vous lancer, il est important de vous informer sur le cadre juridique, les textes de loi, le marché local et les démarches du pays d’accueil, la stabilité politique, tout en gardant un œil attentif sur la place de la religion sur les terres de votre future entreprise inchaAllah. Ensuite, nous ferons un petit voyage autour des pays propices à l’entrepreneuriat, qui sont considérer comme « business friendly ». Et enfin, petit cadeau pour les entrepreneurs qui désirent s’expatrier, une liste non exhaustive des organismes et des réseaux d’aides et d’information aux entrepreneurs.

Quels éléments prendre en compte pour monter son entreprise à l’étranger ?

Félicitations ! Vous êtes en train de commencer une aventure extraordinaire : celle de l’entrepreneuriat. Et comme si cela n’était pas assez extraordinaire, vous décidez de monter votre entreprise loin de chez vous, dans un autre pays que celui où vous vivez. Cette aventure mérite une étude pointilleuse. Par où commencer ? Par le pays où s’installer si ce n’est pas déjà fait.

Ce premier choix devra tenir compte d’un grand nombre de paramètres.

  • Le statut juridique : choisissez celui qui correspond le plus à votre business et il est important de connaître les différents statuts qui existent dans le pays où vous vous installerez
  • Le cadre fiscal, les taxes locales et les lois en vigueur
  • Le marché, les habitudes de votre cible et le marché de l’emploi
  • L’environnement politique, économique, social, technologique et écologique

Ça fait beaucoup de paramètres, on vous l’accorde mais cette étude est primordiale, c’est votre entreprise qui est en jeu. Le petit conseil de la team Muslim Expat : entourez-vous d’un(e) ami(e) déjà établi(e) sur place, qui connaît bien les lieux. Il ou elle pourra être votre lien entre vous et la culture locale, en plus d’être une aide dans vos démarches et votre projet.

Les pays les plus favorables à l’entrepreneuriat

Dans le monde entier, il est possible de monter son entreprise avec plus ou moins de facilités. Certains en ont fait une priorité : Règlementations plus souples, démarches administratives simplifiées, fiscalités, permis de construire, coût du travail sont autant de critères qui diffèrent d’un pays à l’autre.

Ci-dessous un classement des 5 pays les plus « Business Friendly » selon une étude Doing Business, menée par la Banque Mondiale.

Singapour

Trois ! C’est le nombre de procédures pour créer votre entreprise et la moyenne de jours nécessaire au démarrage de votre entreprise à Singapour ! Les secteurs préférentiels sont la finance, les nouvelles technologies, le luxe et la logistique.

Nouvelle Zélande

Pour fonder l’équivalent d’une SARL ou d’une entreprise individuelle, en Nouvelle Zélande, vous n’aurez besoin que d’un seul petit jour ! Un véritable record ! À la seule condition de posséder un « Entrepreneur Work Visa ». Ce permis dure 3 ans et implique un capital de départ de 100 000 NZD, soit 61 000€.

Danemark

Dans un cadre de vie simpliste et écolo, le Danemark permet à tout entrepreneur de créer son entreprise facilement et assez rapidement. Ayant un des meilleurs PIB par habitant au monde, les secteurs où vous trouverez votre bonheur sont le secteur des services, celui des produits chimiques et pharmaceutiques, les biotechnologies et le développement durable.

Corée du Sud

Le pays du Matin Calme facilite les procédures pour entreprendre. Il est idéal de faire ses affaires à Séoul ou à Busan dans les secteurs de l’environnement, des transports, les télécoms, l’électronique, la mode, la décoration d’intérieur.

Si ces pays ne vous tentent pas, vous pourrez toujours vous renseigner sur les conditions de l'entrepreneuriat en Norvège, aux États-Unis, au Royaume-Uni ou encore à Hong Kong.

Les organismes et les réseaux d’aides et d’informations

Entreprendre est une aventure passionnante qui peut se révéler difficile et il est possible de se sentir seul à certains moments. Sachez juste que vous n’êtes pas seuls. Il existe des aides, des organismes pour vous informer, vous accompagner ou vous conseiller lors de la création de votre entreprise.

Toutefois si vous ne savez pas vers qui vous diriger, vous pouvez vous rendre sur le site du ministère des Affaires étrangères ou solliciter l’ambassade du pays que vous aurez choisi pour y installer le siège de votre société. Sur leur site, vous aurez la possibilité d’avoir toutes les informations nécessaires pour partir ou travailler à l’étranger. Toujours via Internet, si vous êtes français, vous pouvez vous orienter vers la Direccte (Directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi) qui est un portail dédié aux entreprises. Les douaniers ne servent pas qu’à contrôler vos bagages à la sortie de l’aéroport et vérifier si ce que vous transportez est légal ou illégal, ils peuvent aussi vous renseigner sur toutes les règlementations. Si votre entreprise est une entreprise marchande, leur aide pourrait vous être très utile. Concernant la règlementation, vous pouvez aussi contacter Doing Business qui est un organisme crée par la Banque Mondiale vous permettant de mesurer la réglementation des affaires en classant les pays ou villes sous forme d'indices de facilité pour environ 190 économies dans le monde. Ça s'appelle l'indice de facilité de faire des affaires.

Avez-vous tout ce qu’il faut pour vous lancer et entreprendre à l’étranger ? On vous souhaite beaucoup de courage, de réussite et qu’Allah vous facilite tous et toutes. Et puisque nous sommes entre nous, dites-nous le pays dans lequel vous souhaiteriez créer votre entreprise ?